Bienvenue - Welcome!

Bienvenue sur le blog de la Relation BtoB ! Welcome to the B2B Relationship Blog!
Ce blog se veut un lieu de partage pour tous ceux qui s'intéressent aux relations inter-organisationnelles. Son auteur aime l'idée d'un "slow blog" où l'on s'arrêterait pour penser un peu... This blog aims at becoming a sharing platform for all those interested in inter-organizational relationships. Its author likes the idea of a "slow blog" where you take time to think for a while...
Sur la page de bienvenue, vous trouverez des points de vue, des discussions sur les sujets indiqués, des billets d'humeur, des commentaires de lectures, des infos et agendas, et ce que nous en ferons collectivement ! On the welcome page, you will find points of view, discussions on labelled topics, reactions, comments on readings, information and agenda posts, and what we shall collectively make out of it!
Sur la page "Formation", vous trouverez des solutions de formation, soit en tant que participant, soit en tant que formateur... A ce propos, est-ce toujours celui que l'on croit qui apprend le plus ? On the Training page, you will find training solutions, either as a trainee or as a trainer, especially teh author's published cases... By the way, are those who learn most always the ones we think...?



mardi 12 juin 2012

Relation BtoB : Nathalie Barrellier, Chef de Produit Ruminants, MSD SANTE ANIMALE, Groupe MERCK

Relation BtoB - Aussi une affaire de femmes

Témoignage de Nathalie Barrellier (7/10)

Et jeudi, si tout va bien, vous rencontrerez Sophie


Nathalie est depuis deux ans et demie Chef de Produits chez MSD SANTE ANIMALE, filiale Médicaments Vétérinaires du groupe MERCK, au sein de la BU (Division) Ruminants du groupe. Ingénieur en agro-développement international, diplômée de l’ISTOM et titulaire du Mastère Spécialisé enManagement International Agro-alimentaire de l’ESSEC, Nathalie a commencé sa vie professionnelle en 2009 comme Chef de Publicité dans une agence de communication spécialisée dans l’industrie pharmaceutique, après de nombreuses expériences aussi enrichissantes que différentes les unes des autres : production de roses au Kenya, Game Drive au Zimbabwe, culture de la tomate à Madagascar, de la banane en Martinique, puis médicaments vétérinaires en France chez NOVARTIS.

Quelle intuition, quelles motivations de départ ? 
"Les motivations qui m’ont amenée à travailler dans le secteur pharmaceutique sont principalement éthiques. Travailler dans le médicament, c’est simplement vendre des produits « qui soignent ». Faire grandir leurs chiffres d’affaires, c’est contribuer à la R&D et à l’amélioration de la santé. En même temps, je reste complètement ancrée dans le milieu agricole, celui de ma formation initiale, dans lequel je me sens à ma place. Pour finir, le marketing est une activité extraordinairement dynamique, diversifiée, au cœur des décisions de l’entreprise, et qui nous fait constamment aller de l’avant."

Quelles sources de difficultés, quelles sources de plaisir aujourd'hui ?
"La principale difficulté que je rencontre aujourd’hui est la gestion des appros et la lutte permanente contre la rupture, les angoisses et les exaspérations qu’elle entraine. Une autre contrainte de plus en plus pressante est liée au secteur pharmaceutique et à son actualité : l’affaire MEDIATOR. L’environnement réglementaire est en évolution constante. Cela demande de l’adaptation, et occasionne beaucoup de frustrations pour le Chef de Produit que je suis !
La créativité, sortir des sentiers battus, faire « différemment » me procurent de la satisfaction dans mon travail. Aussi, apprendre au quotidien et progresser, tant dans la fonction marketing que dans les connaissances scientifiques, est une chance immense qui a toujours eu la première place dans mes objectifs professionnels."

Quelle place pour une femme dans cet environnement?
"Je travaille dans la BU Ruminants, majoritairement constituée d’hommes, avec une moyenne d’âge plutôt élevée. Je pense qu’être une femme est plutôt un atout dans cet environnement puisque, de fait, nous sortons du lot ! Dans la plupart des cas, je n’ai pas eu la sensation d’avoir eu des difficultés à gagner le respect de mes collègues. La clé est de bien s’adapter au public que l’on a en face de soi. En l’occurrence, mes clients sont des vétérinaires ruraux qui exercent leur métier « au cul des vaches », et mes employeurs et collègues font partie d’un grand laboratoire pharmaceutique multinational. La présence de femmes dans ces équipes marketing apporte clairement une diversité de regard nécessaire : tout simplement parce que les femmes sont de plus en plus … partout, et parmi nos clients aussi !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire